tuto audit seo

Comment faire un audit SEO efficace de votre site web en 11 étapes ?

Votre site n’est pas positionné comme vous le souhaitez sur les moteurs de recherche ? Vos services ou vos produits se vendent bien grâce à d’autres canaux de distribution, mais votre site internet n’est pas à la hauteur de vos attentes ? Vous pouvez être en mesure de vous demander comment faire un audit SEO. (Search Engine Optimization, l’optimisation de votre site pour l’indexation par les moteurs de recherche)

Cet article a pour objectif de vous aider à y voir plus clair à ce sujet, mais aussi de vous guider sur la façon dont il faut s’y prendre pour réaliser un audit efficace.

1.    Quelles pages de votre site sont indexées par Google ?

Pour être bien référencé par les moteurs de recherche et accessibles aux internautes, les pages de votre site doivent être indexées.

Ici l’indexation est traitée au sens de l’indexation Google, car les index de Yahoo et Bing sont très proches dans leur manière de fonctionner. 

Si vous souhaitez faire indexer votre site, vous pouvez soumettre un formulaire auprès de Google (LIEN), ou bien obtenir un lien entrant vers votre site, le robot d’indexation suivra alors ce lien et indexera les pages de votre site.

Pour votre audit, regardez quelles pages de votre site sont indexées par Google : pour cela, tapez dans la barre de recherche site:votresite.fr (site: et l’URL de votre site web, sans espaces).

Les résultats affichés correspondent alors aux pages de votre site indexées par Google.

trouver pages index google

2.    Utilisez la Google Search Console

Pour avoir une vision claire de l’état de santé de votre site web, servez-vous des informations de la Search Console. Celle-ci vous permet de surveiller plusieurs points :

  • Lors du lancement de votre site, vous pouvez voir si celui-ci a été validé par Google grâce à l’outil Search Console. Par la suite vous pouvez aussi recevoir des alertes quand Google rencontre des problèmes pour indexer votre site. Vérifiez donc régulièrement que vous n’avez pas un message de la part de Google. Si vous recevez un jour une pénalité de la part du moteur de recherche, c’est ici que vous en serez notifié.
  • Vous allez pouvoir manuellement vérifier les pages de votre site indexées par Google, la Search Console permet d’avoir plus de détails sur l’indexation des liens. Et vous aurez les raisons de la non-indexation de certaines pages de votre site. (contenus dupliqués, redirections…)
verifier indexation search console
  • Vérifiez la manière dont le robot d’indexation lit vos pages : il peut arriver que cela diffère de la manière dont les utilisateurs voient vos contenus.
  • Apprenez-en plus sur les mots-clés sur lesquelles vos pages sont positionnées. Vous saurez alors si votre travail de référencement paye, et sur quels mots clés travailler vos contenus.

3.    Quelles sont les performances d’affichage de votre site ?

Depuis déjà plusieurs années les moteurs de recherche prennent en compte les performances d’affichage parmi leurs critères pour le référencement des pages d’un site web. Google n’a évidemment pas pris cette décision au hasard… les utilisateurs sont de moins en moins patients quant au temps de chargement d’une page. On estime à 40 % le taux d’utilisateurs quittant un site si la page met plus de trois secondes à se charger. Assurez-vous que votre site se charge rapidement et que vous avez optimisé au maximum vos pages pour bénéficier d’un meilleur référencement et ne perdre aucun internaute ! Le chargement de votre site est garant d’une bonne expérience utilisateur.

Alors, comment faire pour savoir si votre site répond aux exigences de Google en matière de performances d’affichage ? Google met à disposition un outil gratuit pour évaluer votre site :

https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights

En plus d’un indice sur la vitesse de chargement de votre page, Google vous donnera des détails sur les éléments qui ralentissent votre page.

4. Votre site est-il sécurisé ?

connexion certificat https

L’audit SEO de votre site passe aussi par sa sécurisation. Le certificat affiche un cadenas et le protocole « https » (vert sur Google). Il assure une connexion sécurisée entre le serveur web et le navigateur de l’utilisateur.

Google laisse entendre depuis plusieurs années qu’un site HTTPS sera favorisé en termes de référencement face à un site « non sécurisé ».

Vérifiez alors que votre site bénéficie de ce cadenas vert, et qu’il est bien présent sur l’intégralité des pages de votre site.

5.    Le robots.txt et le sitemap

Pour réaliser au mieux votre audit SEO, vous devez vous assurer que votre sitemap et que votre robots.txt sont bien configurés. Si ces deux termes ne vous disent rien, en voici la définition :

  • Le sitemap correspond au plan de votre site : il permet aux robots Google de mieux naviguer dans votre arborescence et de parcourir toutes les pages de votre site. Grâce à votre sitemap, vous facilitez les passages des robots d’indexation.
  • Le fichier robots.txt permet quant à lui d’indiquer à Google les pages que vous ne souhaitez pas indexer. Vous pouvez gérer le robots.txt depuis la Google Search Console.

À ce sujet, vous devez déclarer le sitemap dans le robots.txt pour être au plus proche des recommandations SEO de Google.

Vous souhaitez vous faire accompagner dans la réalisation de votre audit ?

6.    Vérifiez la présence de contenu dupliqué

Vous vous êtes assurés que l’ensemble de vos contenus soient uniques et qu’ils ne se retrouvent sous aucune forme sur plusieurs pages de votre site… pourtant cela n’est pas si simple. En effet, certaines fonctionnalités de votre site, comme la navigation à facette par exemple, peuvent créer involontairement du contenu dupliqué aux yeux de Google.

Si certaines pages de votre site sont considérées comme dupliquées, nous vous conseillons d’utiliser les balises canoniques : elles permettent de dire à Google quelle page est la référence à indexer.

Utilisez les canoniques pour laisser Google crawler ces pages (le crawl désigne l’exploration de votre site par un robot, en suivant les différents liens). Si vous les désindexer, cela peut être interprété comme de la dissimulation.

Pour avoir des informations sur vos contenus dupliqués vous aurez besoin d’un crawler. Vous pouvez utiliser ScreamingFrog, le plus populaire des crawlers qui propose d’analyser jusqu’à 500 URLs gratuitement. Ou encore Siteliner, un outil gratuit, et 100% en ligne donc vous n’avez pas besoin de télécharger de logiciel.

7.    Les codes réponses de vos pages

Votre audit SEO doit aussi comprendre la vérification des codes réponses de votre site.

Il existe 5 grandes catégories de code HTML : 100-199 les codes d’informations, 200-299 les codes qui renvoient au succès du chargement de la page, 300-399 les codes qui renvoient aux redirections, 400-499 les codes erreurs de vos requêtes, 500-599 les erreurs liées au serveur.

Une page doit normalement répondre par un code 200, il signifie que votre page a correctement chargée. Ou alors avec un code 301, qui indique une redirection définitive d’une URL à une autre.

L’erreur 404 est sûrement la plus connue du grand public, c’est généralement qu’aucune page web n’a été trouvée à l’URL demandée.

Si votre site comporte des pages en erreur 404, c’est très mauvais pour le référencement naturel de celui-ci. Profitez alors de votre crawl pour identifier ces pages et effectuer des redirections 301 vers les nouvelles pages correspondantes, ou vers les pages les dont les thématiques sont les plus proches.

Ne laissez pas de pages avec des codes d’erreurs sur votre site !

8.    Assurez-vous que vos balises title et méta-description soient bien optimisées

Chaque page de votre site doit avoir une balise title et un méta-description. Cette dernière doit être unique et optimisée dans le but de donner envie aux internautes de consulter vos contenus. Le title correspond au titre de votre page sur les moteurs de recherche et la méta description à la description plus longue qui se trouve en-dessous. Comptez au maximum 70 caractères pour un title et 155 pour une méta-description. N’hésitez pas à les modifier si vous estimez que votre positionnement ou que votre CTR (le taux de clic, que vous pouvez retrouver dans la Google Search Console) n’est pas satisfaisant !

meta donnees seo

Vous souhaitez vous faire conseiller dans la réalisation de votre audit ?

9.    Avez-vous renseigné vos attributs Alt ?

La balise Alt ou attribut Alt correspond au texte alternatif d’une image. Il s’agit du texte qui s’affiche si l’image ne charge pas, ou si l’utilisateur a désactivé les images. Il s’utilise alors dans le code HTML de vos pages web. Maintenant que la plupart des utilisateurs de votre site web bénéficient d’excellentes connexions internet, à quoi servent les Alt ?

Premièrement, ils rendent vos contenus « accessibles » aux personnes ayant un handicap visuel, ce qui est déjà une raison suffisante pour les renseigner.

De plus les attributs Alt permettent à Google de savoir ce qui se trouve sur l’image et donc de les référencer sur Google Image.

Vous l’aurez compris, n’attendez plus pour renseigner l’ensemble de vos balises/attributs Alt !

10.    La structure de vos URLs est-elle optimisée ?

Si vous souhaitez savoir comment faire un audit SEO, alors interrogez-vous sur la structure de vos URLs. Structurez vos URLs pour qu’elles soient les plus courtes possible, qu’elles reprennent l’arborescence de votre site et qu’elles contiennent des mots-clés pertinents. Vos URLs doivent être facilement lisibles, cohérentes avec le contenu de la page et prévues pour ne pas changer à l’avenir.

https://domaine.com/categorie

https://domaine.com/categorie/sous-categorie

https://domaine.com/categorie/sous-categorie/sous-sous-categorie

Attention, si vous modifiez les URLs de votre site, n’oubliez pas de faire vos redirections, sinon vos clients trouveront des pages en erreur 404. Comme évoqué précédemment, limiter au maximum les redirections sur votre site. Lorsque vous créez une page, réfléchissez à la bonne URL et ne la changez plus.

11.    Des liens pointent-ils vers votre site ?

Vous avez surement déjà dû entendre parler l’importance des backlinks pour le référencement d’un site… alors comment réaliser un audit SEO sans se pencher sur les backlinks ?

Les backlinks sont les liens qui pointent vers les pages de votre site web, en provenance d’autres sites. Ils montrent à l’algorithme des moteurs de recherche que d’autres sites de votre secteur d’activité vous connaissent et parlent de vous, et dans ce cas, votre site va remonter dans les résultats de recherche.   

Attention, tous les liens ne sont pas bons à prendre, ils doivent être naturels, contextualisés, et pertinents, sinon ils n’auront pas d’importance. Les domaines référents vers votre site web doivent avoir une corrélation avec celui-ci. Pour avoir un état des lieux des liens pointant vers votre site et de leurs domaines référents, vous aurez par contre besoin d’outils payant.

Vous savez maintenant comment faire un audit SEO de base !

Nous avons passé en revue les points essentiels qui vous permettent de faire un premier audit SEO de votre site, sans avoir besoin de faire appel à un spécialiste du marketing digital.

Néanmoins il existe plusieurs centaines de critères de positionnement en référencement naturel. Si vous ne disposez pas de ces ressources en interne et que vous souhaitez avoir un état des lieux complet des forces et faiblesses SEO de votre site, n’hésitez pas à faire appel à une agence.

Koredge accompagne depuis plus de 20 ans de nombreuses entreprises dans leurs stratégies digitales. Contactez-nous pour en discuter !

at leo. facilisis vel, odio justo